Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

art textile

Filtre de couleurs, encore...

Publié le par Caroline

Fil de laine tendu sur arceaux pour vélo

Fil de laine tendu sur arceaux pour vélo

Dans les sacoches de ma bicyclette, il y a toujours quelques pelotes au cas où... Ce jour-là, au détour d'un chemin de balade, j'ai tissé sur des arceaux pour vélo. Hi, hi, hi ! Il me plaît de déposer "de la couleur" ici ou là, pour transformer l'espace et le paysage à des endroits où on ne s'y attend pas.

Filtre de couleurs, encore...
Filtre de couleurs, encore...Filtre de couleurs, encore...
Filtre de couleurs, encore...Filtre de couleurs, encore...
Partager cet article
Repost0

Tissage dans l'atelier...

Publié le par Caroline

Tissage dans l'atelier...

Les explorations avec le fil de laine continuent... Enchevêtrement de lignes, superpositions, tensions des fils sur le support, douceur et couleur entre les doigts. Et pour les yeux : que nous évoque ce réseau de fils ? (...) 

Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...
Tissage dans l'atelier...

Publié dans Art textile

Partager cet article
Repost0

Au fil de laine...

Publié le par Caroline

Au fil de laine...

Un aperçu de ma dernière installation au fil de laine, intitulée Filtre de couleurs et installée sur la structure métallique d'un futur (?) bâtiment dans une friche industrielle...

Au fil de laine...
Au fil de laine...
Au fil de laine...
Au fil de laine...
Au fil de laine...

Publié dans Art textile

Partager cet article
Repost0

Collectif Presque Nous - Restitution de travail

Publié le par Caroline

Collectif Presque Nous - Restitution de travail
Collectif Presque Nous - Restitution de travail

Durant les 3 résidences qui se sont déroulées de juin à octobre 2022, j'ai choisi d'utiliser la laine comme médium pour réaliser des installations in situ dans la partie en friche de la Presqu'île...

Collectif Presque Nous - Restitution de travailCollectif Presque Nous - Restitution de travailCollectif Presque Nous - Restitution de travail
Collectif Presque Nous - Restitution de travailCollectif Presque Nous - Restitution de travailCollectif Presque Nous - Restitution de travail
Collectif Presque Nous - Restitution de travailCollectif Presque Nous - Restitution de travailCollectif Presque Nous - Restitution de travail

Mon intention est de trouver une place pour y laisser une trace (éphémère) où se croisent différentes temporalités : « le temps » de la détérioration de ce qui est laissé à l'abandon avec le temps du tissage, de l'observation, de la présence, du faire « ici et maintenant » en lien avec ce qui se trame sur le site.

 

Il faut savoir que cette friche industrielle est aussi peuplée de gens qui y vivent "à la marge". C'est un endroit où se côtoient des réfugiés, des gens qui errent, des prostituées... C'est presque une zone de non-droit, en quelques sortes.

 

Samedi 15 octobre 2022, vous découvrirez un parcours sensible qui dévoilera nos travaux respectifs, au cœur de la presqu'île, dans la partie en friche : au milieu des quelques entreprises qui y sont encore implantées, des bâtiments squattés, des « camionnettes blanches », des ruines, de la végétation sauvage qui recouvre certains vestiges du passé industriel...

Partager cet article
Repost0

Racines de douceurs

Publié le par Caroline

Racines de douceurs
Racines de douceurs

Coussin brodé de fines racines multicolores. Tout pour de la douceur !!!

Partager cet article
Repost0

C'est l'heure de la...

Publié le par Caroline

C'est l'heure de la...
C'est l'heure de la...

Partager cet article
Repost0

Elle est...

Publié le par Caroline

Elle est...

Partager cet article
Repost0

Il est temps de...

Publié le par Caroline

Il est temps de...

Partager cet article
Repost0

Après le papier, le tissu

Publié le par Caroline

Assemblage de tissus appliqué contre la fenêtre.

Assemblage de tissus appliqué contre la fenêtre.

Comme avec mes collages de papier, j'assemble des morceaux de tissus, des chutes. Je les choisis spontanément, je les accole, les superpose et j'observe. Je n'ai pas envie de figurer quoique ce soit. Je regarde ce que ça donne... Quand s'arrêter ? Je ne sais pas. La dimension supplémentaire au papier, c'est le rapport au toucher.  J'ai plaisir à sentir sous mes doigts ces tissus de différentes natures, l'épaisseur qui vient des superpositions, les coutures... Le résultat d'un assemblage de tissus appliqué sur la fenêtre donne à voir autre chose par transparence, grâce à la lumière.

Après le papier, le tissu
Après le papier, le tissu

Publié dans Art textile

Partager cet article
Repost0

Que nous disent-elles ?

Publié le par Caroline

Que nous disent-elles ?

Publié dans Art textile

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>